Les drones d’Amazon : la contre-attaque des libraires alsaciens


Si l’empire des sites de vente en ligne, gouverné par le super-puissant Amazon, possède des armes dignes de nos pires cauchemars (voir l’article Le coup de grâce des libraires), les libraires indépendants alsaciens 
décident de répondre. Et d’une façon assez poétique puisqu’ils envisagent d’opposer aux drones l’animal symbolique de l’Alsace : la cigogne.

2471070785_c4506c577a_b

Bon, on s’en doute un peu, c’est trop farfelu pour pouvoir être vraiLa cigogne ne ressemble pas assez aux pigeons voyageurs pour pouvoir transporter des colis jusqu’à un endroit donné (à part pour les bébés, bien entendu, qui bénéficient d’un traitement de faveur à ce sujet, avouons-le). Mais les membres de l’Association des Libraires Indépendants du Rhin (A.LIR) pensèrent à tous les détails pour faire de ce coup de pub un cri d’alerte tout en dénonçant les procédés d’Amazon. En effet, les cigognes auraient déjà été dressées par un éleveur spécialisé qui les mettrait à disposition pour Noël 2014. L’implantation d’une puce GPS sur les cigognes leur permettrait de repérer et de se diriger vers le client plus facilement.

Cette opération de communication a eu l’effet escompté : aujourd’hui, on en parle partout, que ce soit dans des quotidiens gratuits (20 minutes), des médias régionaux (e-alsace, France 3), jusque dans le journal télévisé de France 2 à 13 heures.

Le lancement de cette riposte des libraires indépendants alsaciens a été initié par Dominique Ehrengarth, président d’A.LIR. Il s’agit d’une réponse à Amazon de ces libraires qui demandent un moyen d’expression dans ces temps de crise. Une crise à laquelle les libraires alsaciens résistent plutôt convenablement puisqu’ils ne connaissent pas le sombre sort subi par les enseignes Virgin et Chapitre.

Sébastien Funk de la librairie Totem de Schiltigheim n’est que peu impressionné par les manœuvres d’Amazon qui ne touchent pas le public qu’il accueille chaque jour dans son commerce :

« Les colis acheminés par cigogne sont à prendre au même degré que les drones d’Amazon : c’est une

plaisanterie. »

Rédigé par Aline Debenath

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s