Rencontre avec « la crème des éditeurs alsaciens »

La librairie Totem de Schiltigheim
La librairie Totem de Schiltigheim
Source: http://www.schilickoncarnet.fr

Vendredi 13 décembre 2013, Sébastien Funk de la librairie Totem à Schiltigheim a organisé une rencontre-dédicace avec « la crème des éditeurs alsaciens » d’après l’affiche à l’entrée de la salle. C’était surtout une rencontre avec une nouvelle édition alsacienne qui se veut innovante et originale. J’ai pu personnellement discuter avec les éditeurs partenaires de cette rencontre, Eric Catarina, des éditions du Long Bec et Pierre Marchant du Verger éditeur. Une rencontre avec deux passionnés de l’édition et désireux de mettre en avant la région alsacienne. 

Parmi les auteurs présents ce soir-là se trouvaient Jacques Fortier, Roger Seiter, Nicolas Kempf ou encore Giuseppe Manunta, de nouvelles figures montantes de l’édition alsacienne. En effet , depuis quelques années, l’édition régionale alsacienne se diversifie et se lance dans le polar et la BD. Eric Catarina est un de ces éditeurs qui a pris le risque énorme, dans le climat économique actuel, de créer sa propre maison d’édition dans une branche encore plus risquée : la bande dessinée. Pourtant ce risque se révèle payant puisque ce nouvel éditeur issu d’une école de commerce et vivant en Alsace depuis un peu plus de 20 ans, a su se faire un nom à Strasbourg. Son titre le plus célèbre, Wild Wild East, sorte de Walking Dead alsacien affiche la ligne éditoriale de la maison d’édition : amener la fiction dans des lieux typiques alsaciens. Bien sûr, l’Alsace ne constitue qu’un « prétexte », un lieu où placer l’intrigue, mais elle demeure un élément graphique indispensable pour Eric Catarina. Il ne reste plus qu’une chose à lui souhaiter : longue vie au Long Bec.

Pierre Marchant, quant à lui, est un « mec qui y croit », selon Eric Catarina. Fondateur des éditions Calleva (Barr) en 2005, il est devenu propriétaire du Verger éditeur en 2009. C’est la même année qu’il décide de créer une collection de polars alsaciens : « Les Enquêtes rhénanes ». Grâce à une identité visuelle attractive et très reconnaissable, créée par l’auteur-illustratrice Vlou, les romans de cette collection ancrent une intrigue policière dans un lieux typiquement alsacien. Plus qu’un prétexte, l’Alsace est un thème important dans certaines enquêtes. Dans d’autres, la région est un décor essentiel à tout roman. Voulant toucher le plus de monde possible, Pierre Marchant veille à alterner polar historique et contemporain ainsi que le département dans lequel se situe l’intrigue: le Haut-Rhin et le Bas-Rhin ont chacun le même nombre de romans s’y déroulant. Le roman qui inaugura cette collection est encore aujourd’hui un grand succès, écrit par Jacques Fortier : Sherlock Holmes et le mystère du Haut-Koenigsbourg. Vendu à 12.000 exemplaires, le roman est adapté en bande-dessinée en 2013 par… les éditions du Long Bec !

La rencontre de ces deux éditeurs, leurs témoignages et la vitalité de leurs créations nous montrent bien que l’édition alsacienne est en pleine innovation ! Le polar alsacien du Verger éditeur et le thriller d’anticipation du Long Bec sont les deux nouveaux genres en pleine ascension qui nous prouvent que la région a enfin son mot à dire chez les amateurs de polars et de fiction !

Rédigé par Aline Debenath

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s