Tout a commencé avec une lettre…

Couverture - POC
Couverture de notre livre

Pour mener à bien ce projet d’abécédaire, nous avons décidé de nous concentrer sur un aspect plutôt littéraire que l’on peut trouver dans le monde de l’édition, se plaçant au plus proche des livres, au plus proche des textes. C’est ainsi que nous avons choisi de nous focaliser sur les premières phrases de vingt-six romans plus ou moins célèbres mais dont les auteurs ont su chacun marquer leur temps et leurs lecteurs, et continuent à le faire aujourd’hui. C’est un thème qui a su séduire chacune d’entre nous et que nous apprécions vraiment, toutes les trois étant issues d’une formation littéraire.

On ne cesse de répéter l’importance des premières phrases de roman, et ô combien elles peuvent être difficiles à écrire. Devant l’immensité des pages blanches qui s’offrent à l’auteur, celui-ci a la charge de poser la première pierre de son édifice littéraire, sans doute l’une des plus dures. C’est dans cette perspective que Sartre a écrit : « Le futur de l’auteur est une page blanche, au lieu que le futur du lecteur, ce sont ces deux cents pages surchargées de mots qui le séparent de la fin. » En effet, c’est cette première phrase posée sur une page blanche qui, d’une certaine manière, va caractériser toute la suite de l’œuvre de l’auteur, donnant au lecteur autant un aperçu du ton que du style qui y sera employé, allant jusqu’à marquer profondément le monde littéraire. Ainsi, même ceux qui n’ont pas lu Proust savent que « Longtemps, je me suis couché de bonne heure » ouvre l’œuvre cathédrale À la Recherche du temps perdu, et tout le monde sait qu’Andersen commence la plupart de ses contes par « Il était une fois… ». Évidemment, il n’a pas été toujours simple de trouver une première phrase de roman qui commence avec des lettres telles que “K” ou “X”.

Page illustrant la lettre "L" de notre abécédaire "Tout a commencé avec une lettre…"
Page illustrant la lettre « L » de notre abécédaire « Tout a commencé avec une lettre… »

 

Car la littérature est un monde sans fin, nous assumons entièrement nos choix quant à la sélection des phrases qui se trouvent dans ce livre, nous laissant porter par nos coups de cœur, nos inspirations, et parfois par la contrainte des différentes lettres. Nous avons chacune proposé des phrases qui nous ont plu ou qui nous ont marquées lors de nos lectures. Et si l’on dit que les livres sont le reflet du lecteur, vous tenez alors entre vos mains une petite partie de chacune de nous trois ! Ce livre a été notre première expérience d’édition, nous permettant de mettre en pratique ce que nous avions appris lors de nos cours théoriques (que ce soit d’orthotypographie ou de mise en page), et de découvrir les aléas de l’impression.
Les éditions POC, représentées par Camille Conrad, Ombeline Dalbanne et Pauline Spielmann.

Les éditions POC réunies au complet pour le lancement de leur première (et unique) réalisation
Les éditions POC réunies au complet pour le lancement de leur première (et unique) réalisation
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s