Le sixième sommeil, un livre qui vous tiendra en éveil

La couverture au fond blanc, dont le nom de l’auteur et le titre tiennent une place prépondérante, présente en son centre un photo montage dans les tons bleutés. Celui représente un œil féminin, devant lequel volent deux papillons orange. Au centre de la pupille se trouve le reflet de l’un deux.
Couverture du « Sixième Sommeil » de Bernard Werber, paru le 30 Sep-tembre 2015 aux éditions Albin Michel (22€).

Pour ce 21e ouvrage sorti en septembre 2015, Bernard Werber a su une fois de plus se renouveler avec brio grâce à une nouvelle thématique universelle qu’est celle du sommeil.
Et pour cause, chacun d’entre nous passe en moyenne un tiers de sa vie à dormir… Alors comment ne pas se sentir concerné ?

Le Sixième sommeil nous transporte dans l’histoire de Caroline Klein, une neuropshysiologiste reconnue dont les recherches se portent sur un sixième stade du sommeil. Si nous connaissons tous au moins de nom le sommeil superficiel et le sommeil paradoxal, la protagoniste s’intéresse ici à la manière dont on pourrait atteindre ce stade bien plus profond qui semble pouvoir ouvrir des portes inattendues. Mais Caroline disparait mystérieusement, et c’est alors son fils, Jacques, qui se lance à sa quête, lui-même scientifique spécialisé dans les pathologies du sommeil. C’est donc tout naturellement qu’il tente de trouver des réponses à ses questions par le biais du monde des rêves.

Après d’intrigants rebondissements que je vous invite à découvrir par vous même, c’est contre toute attente que Jacques se retrouve en Malaisie, auprès de la tribu Sénoï1.
Action, rêves, aventures, rencontres…tous les ingrédients d’un bon roman y sont.
Et c’est là que je tiens à attirer votre attention : si vous n’êtes pas encore familiarisé avec le talent de cet ancien journaliste scientifique, sachez que sa force est définitivement de savoir mêler fiction et transmission.

Ainsi, il vous sera possible à la lecture de cet ouvrage de vous initier au rêve lucide tout en appréciant une fluidité stylistique au service d’une histoire savamment rythmée.
Alors que vous soyez fan de science-fiction ou non, (ou de sciences tout court d’ailleurs!), que vous ayez un sommeil de plomb ou une tendance prononcée à l’insomnie, la lecture du Sixième Sommeil  sera pour vous l’occasion de vous évader tout en vous cultivant. Si je ne peux vous garantir la qualité de votre sommeil après cela, vous pouvez en revanche être sûrs de vous endormir moins bête !

1La tribu Sénoï, également appelée « la tribu des rêves » a vraiment existé. Les dernières traces de cette tribu primitive remontent aux années 1970, au cœur des forets malaysiennes.

Rédigé par Paola Choulgan

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s