L’interactivité du livre jeunesse, par Diane Fremiot

J’ai choisi de réaliser un mémoire sur l’interactivité du livre jeunesse. L’interactivité est en effet liée à toute une série de thématiques qui m’intéressent : le livre-objet, le jeu vidéo, le support papier et numérique… Cette interactivité est particulièrement utilisée dans le livre jeunesse, terrain propice à l’innovation et à l’expérimentation.

         Diane 1    Diane 6    Diane 2

Dans mon ouvrage, je réalise un panorama des différentes techniques permettant de rendre le livre interactif, en abordant à chaque fois les avantages et les contraintes de ces techniques. Je traite ainsi de de formes très variées comme les livres animés, les livres enrichis, les livres hybrides, le phénomène de transmédia… En dernière partie, je m’interroge toutefois sur les limites de l’interactivité. Pour cela, je tente de redéfinir le livre et d’analyser les conséquences de l’interactivité sur la lecture. Enfin, je m’interroge sur le futur du livre qui tend de plus en plus vers le jeu vidéo.

      Diane 5    Diane 4    Diane 3

Afin d’avoir une cohérence entre le contenant et le contenu, j’ai réalisé des pages pliées et effectué des découpes au scalpel. J’ai aussi ajouté une enveloppe contenant une étude de cas, ou encore un QR Code à flasher pour encourager le lecteur à l’interaction. J’ai également joué sur l’épaisseur du papier, en utilisant du papier plus épais pour les pages pliées séparant mes trois grandes parties. Pour la reliure, j’ai choisi une reliure japonaise, pour rappeler la fragilité de l’objet, et je l’ai placé dans une boîte cartonnée pour le protéger et pour amener le lecteur à s’interroger sur la forme du livre. J’ai volontairement opté pour la sobriété, tant pour la boîte que pour la couverture, pour exprimer une sorte de « retour aux bases ». C’est pour moi une manière de rappeler que trop d’interactivité peut nuire au contenu et qu’il faut savoir rester simple. Enfin, les boutons « Play » et « Stop » évoquent le jeu, l’interactivité et le numérique, et rappellent que le livre suit son temps et s’adapte, lui aussi, aux évolutions technologiques.

Résumé rédigé par Diane Fremiot

Publicités

Une réflexion sur “L’interactivité du livre jeunesse, par Diane Fremiot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s