« Un liseur » pour vous mettre de bonne humeur !

le-liseur
Le liseur du 6h27

Marre de cet hiver gris et triste ? Pour contrer la morosité ambiante, je vous propose aujourd’hui un livre qui fait du bien !

Nous sommes à la bibliothèque Sud de Strasbourg, Jean-Paul Didierlaurent vient récupérer le premier prix « complètement livre » pour son premier roman Le liseur du 6h27. Ce nest pas la première fois que Jean-Paul Didierlaurent est récompensé pour ce titre sorti en 2015 et qui a rencontré un très grand succès en librairie avec près de 60 000 exemplaires vendus. Il a également séduit presque à lunanimité le comité de lecture de « complètement livre », touché par ce conte de fée moderne.

Le liseur du 6h27, cest en réalité Guislain Vignolles dont le métier est de détruire des livres. Horrible me direz-vous ! Cest la raison pour laquelle Guislain se glisse chaque jour dans la terrible machine qui réduit en bouillie les livres voués à la destruction pour sauver quelques pages et les lire dans la rame du RER de 6h27, sous les yeux dabord surpris puis émerveillés des autres occupants du train. Le calme se fait et les gens écoutent le liseur qui leur offre quelques minutes de rêve et de joie avant de retomber dans la tristesse du quotidien. Pourtant, suite à la découverte dune mystérieuse clé USB, la petite vie bien rangée de Guislain risque de radicalement changer…

Lhistoire de Jean-Paul Didierlaurent est presque aussi extraordinaire que celle de son personnage. Cest en effet une petite étincelle, et probablement une petite touche de magie, qui a fait que cet employé dOrange est devenu lauteur dun grand best-seller. Jean-Paul Didierlaurent est arrivé à lécriture par la petite porte en participant à un nombre incalculable de concours de nouvelles. Ce qui a été pour lui un excellent moyen de travailler son style et ses idées, tout en gardant le cadre confortable de lanonymat et de la tranquillité. On retrouve par ailleurs cette fibre nouvelliste dans Le liseur qui se compose de plein de petites histoires entremêlées qui forment la trame principale et qui présente des personnages et des histoires hautes en couleur. Jean-Paul Didierlaurent joue également beaucoup avec nos sentiments, nous faisant passer du rire aux larmes en une seconde de temps. Son écriture rythmée et poétique, parfois loufoque, transmet toute la tendresse quil a pour ses personnages et pour les petits bonheurs de la vie quotidienne.

Le liseur du 6h27 est un petit livre doudou. Plein de bonne humeur, de poésie et dune touche de magie, il est pour moi à lire au coin du feu, enveloppé dans une couverture douillette en buvant du chocolat chaud. Vous en sortirez le sourire aux lèvres en vous disant que finalement lhiver, ce nest pas si mal comme saison !

Audrey Hocheder

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s