La place de l’édition dans l’Océan Indien

De nombreuses maisons d’édition sont présentes dans l’Océan Indien. Plus ou moins grandes et importantes, elles contribuent à la diffusion des différentes langues et cultures qui peuplent l’Océan Indien et s’inscrivent dans la littérature dite francophone.

Il conviendrait de présenter les maisons d’éditions principales des îles suivantes : La Réunion, Maurice, Madagascar, Mayotte.

Les Éditions Tzipika sont implantées à Antananarive à Madagascar. Créée en 1990, la maison d’édition retrace les contes et légendes malgaches à destination des enfants. Certains titres sont édités en version bilingue français-malgache. Un kamishibaï bilingue français-malgache a d’ailleurs été coédité avec les Éditions Callicéphale de Strasbourg.

Les Éditions Vizavi de l’Île Maurice, dans la ville de Port Louis, déploient depuis 1998 une collection d’albums à destination de la jeunesse regroupant des histoires qui mettent en scène des héros mauriciens (comme avec la collection « Tikoulou ») et leurs péripéties dans les îles de l’Océan Indien (SOS Requin ! ; Enquête aux Seychelles, etc.).

Coccinelle Édition est une jeune maison d’édition située à Mayotte et créé en 2006. Également centrée sur les livres jeunesse, elle aborde principalement le quotidien des enfants de l’île avec sa culture et ses traditions. Maintenant que Mayotte est devenue une île départementale française, l’île souhaite transmettre aux nouvelles générations une nouvelle forme de modernité par l’écriture et également élargir ses horizons bien au-delà de l’Océan Indien.

Les Éditions Payenké (Paille-en-queue, oiseau de mer endémique des Mascareignes) se trouvent sur l’île de Rodrigues et représentent depuis 2002 la seule maison d’édition de l’île. Celle-ci est spécialisée dans les livres locaux pratiques tels que Les délices de Rodrigues (2002) ou Guide de l’hébergement (2006). Aucun des ouvrages n’a été imprimé à Rodrigues, les imprimeries locales n’imprimant que du noir et blanc. Créées en 2002, elles ont édité cinq ouvrages à ce jour.

Epsilon Éditions est implantée à l’île de la Réunion depuis 2005. La maison d’édition publie des livres pratiques (cuisine, nature, etc.) centrés principalement sur les Mascareignes mais publie également des albums éducatifs destinés à la jeunesse, des bandes dessinées réalisées par des auteurs réunionnais et aussi les Tintin, Astérix et autres grands classiques de la bande dessinée en version créole. Les albums sont abordés avec beaucoup de finesse et d’humour. Les ouvrages sont diffusés en France métropolitaine, en Suisse et en Belgique. La maison d’édition est régulièrement présente aux salons internationaux du livre.

Les Éditions Orphie, « éditeur de l’Outre-Mer depuis 30 ans », se sont implantées à la Réunion depuis 1984 et en Bourgogne depuis 1994. La maison d’édition propose un catalogue riche et varié comprenant guides touristiques, livres d’histoire, romans, livres de cuisine, bandes dessinées, contes pour la jeunesse, etc. Orphie présente les contes et légendes de l’Océan Indien souvent narrés par des auteurs locaux.

Les prix littéraires

Le prix de La Réunion des Livres, créé en 2009, a été rebaptisé en 2012 « Prix des îles Vanille », nom plus évocateur de la zone Océan Indien. Ce Prix des Îles Vanille récompense chaque année une œuvre fictionnelle, un album illustré pour la jeunesse, un beau livre et une bande dessinée. Les éditeurs francophones de l’Océan Indien doivent faire parvenir un ou plusieurs ouvrages parus dans l’année et les lauréats de chaque catégorie sont désignés au mois de février.

Un autre prix littéraire est attribué chaque année à la Réunion, le Grand Prix du Roman Métis de la ville de St-Denis. Instauré en 2010, ce prix a pour objectif de faire découvrir aux lecteurs du monde entier les différentes facettes de la littérature francophone. Il récompense un roman adulte de langue française qui met en exergue les diversités du métissage, symbole cher à l’Île de la Réunion. En 2014, le jury comprenait Mohammed Aissaoui, Tahar Ben Jelloun et Cécile Ladjali. Le Trophée du Grand Prix du Roman Métis est remis au début du mois de décembre et le gagnant se voit remettre un chèque de 5000 euros.

Il existe aussi le prix littéraire ADELF-AMOPA né en 2012 d’une convention entre ces deux associations : l’Association des Écrivains de Langue Française et l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques. Le prix récompense chaque année une œuvre littéraire francophone et il est décerné pendant le Salon du Livre de Paris en mars. Le titulaire du Premier Prix se voit remettre la coquette somme de 1000 euros tandis que les deux autres lauréats reçoivent 250 euros chacun.

L’autre prix littéraire remis lors du Salon du Livre de Paris est le Grand Prix littéraire de la Mer qui est instauré par l’A.D.E.L.F. Le prix résulte de l’union entre le Grand Prix de la Mer et le Grand Prix des Océans Indien et Pacifique. Il récompense un écrivain d’expression française, originaire de ces zones géographiques ou tout écrit y étant consacré.

Les salons

« Confluences » est le Salon international du livre de l’Île Maurice organisé par le bureau Culture et Avenir du ministère. La première édition a eu lieu le 7 mars 2013 à Port-Louis (la capitale de Maurice) et célébra le 45e anniversaire de l’Indépendance de l’île. Le Salon a réuni pour sa 1ère édition cent écrivains, éditeurs et journalistes étrangers. Cet évènement unique dans l’Océan Indien présente des écrivains issus des trois continents de peuplement de ce pays insulaire : l’Europe, l’Afrique et l’Asie, sans oublier les îles des Mascareignes. Comme l’explique la directrice de Confluences, « cette manifestation a pour ambition de s’imposer à terme comme le rendez-vous incontournable des auteurs et des maisons d’édition de la région Océan Indien ». Le Salon a ainsi permis de faire connaitre des auteurs mauriciens mais aussi les auteurs insulaires et internationaux et lancer des débats autour de grands thèmes abordés dans les œuvres d’auteurs présents sur le salon. De nombreuses conférences ont eu lieu sur le Salon pour inviter le public à réfléchir sur divers sujets d’actualité tels que la diversité, le vivre-ensemble, etc.

Le Salon du livre de jeunesse de l’Océan Indien a lieu chaque année en octobre à la Réunion. En 2014, 20 000 visiteurs sont venus de toute l’île pour assister à cette manifestation littéraire unique à La Réunion. Lors de cet évènement est attribué le prix du Paille-en-queue, décerné par les enfants et adolescents, qui récompense un auteur présent sur le Salon. Des tables rondes ont été organisées l’année dernière afin de débattre autour du thème filles et garçons et d’autres liées à l’actualité littéraire. La manifestation permet aux acteurs du livre de se rencontrer chaque année et favorise ainsi l’échange entre les écrivains de la Réunion mais aussi de l’Océan Indien et de métropole.

Ainsi peut-on réaliser qu’il existe dans l’Océan Indien une forte production littéraire qui cherche de plus en plus à faire résonner sa voix en métropole et en Europe par l’intermédiaire de ces nouveaux prix littéraires qui font la notoriété de certains auteurs des îles mais aussi de ces salons qui encouragent les rencontres entre des auteurs du monde entier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s