La Horde du Contrevent d’Alain Damasio

« À l’origine fut la vitesse, le pur mouvement furtif, le « vent-foudre ».

Puis le cosmos décéléra, prit consistance et forme, jusqu’aux lenteurs habitables, jusqu’au vivant, jusqu’à vous.

Bienvenue à toi, lent homme lié, poussif tresseur des vitesses. »

Alain Damasio, La Horde du Contrevent

Certains livres vous marquent. Les impressions qu’ils vous ont laissées se gravent dans votre mémoire et perdurent bien après que vous en ayez fini la lecture. La Horde du Contrevent a été pour moi l’un de ces livres et c’est pour cela qu’aujourd’hui, j’aimerais le partager avec vous.

Première publication d’une toute jeune maison d’édition, deuxième roman, bien des années après le premier, d’un auteur français encore méconnu, il s’est peu à peu imposé comme un chef-d’œuvre de la littérature française de l’imaginaire.

Ils sont vingt-trois, hommes et femmes, pilier, aéromaître, traceur, fleuron, artisans et d’autres noms énigmatiques. Ils marchent, chaque jour qui passe, en faisant face au vent. Ils remontent le courant vers l’Extrême-Amont, le bout du monde et l’origine du vent. Dans un monde soumis à son souffle constant, porteur de vie mais aussi de mort et de destruction, ils sont l’espoir de tout un peuple. Ils sont la Horde. La trente-quatrième Horde du Contrevent, formée depuis l’enfance dans ce but unique, pour ce voyage de toute une vie, pour, peut-être, réussir là où les trente-trois autres Hordes, avant eux, ont échoué.

Plus qu’un livre, c’est un voyage, avec la Horde, au bout du monde, au fond de soi. Pour le symboliser, ne vous laissez pas surprendre, le livre a été paginé à rebours. Vous partirez ainsi de la page 700 vers l’ultime, la dernière, la page 0. Car, plus qu’un livre, c’est aussi un objet dont la forme sert le fond.  Symboles et signes de ponctuation y sont tout aussi importants que le texte. Les premiers se rapportent chacun à un hordier – un marque-page récapitulant les noms et les symboles associés est fourni avec le livre afin de vous permettre de vous y retrouver à tout moment de votre lecture – tandis que les seconds permettent d’écrire le vent. Une bande originale a également été composée spécifiquement par Arno Alyvan. Elle est vendue sur CD avec l’édition grand format, mais est également disponible en ligne. La musique apporte véritablement quelque chose au texte, cependant il peut être difficile de lire et d’écouter simultanément – à réserver donc peut-être pour après la lecture.

Alain Damasio n’écrit que peu, par souci d’exigence, dit sa biographie, et en le lisant, on comprend aisément pourquoi. Son écriture est une exploration de la langue, du sens des mots, de leur sonorité. Néologismes et jeux de mots abondent, sans pour autant rendre le texte hermétique à la compréhension. Cependant, certains passages sont volontairement obscurs à la première lecture, pour plonger le lecteur au cœur de cet univers différent dont il doit apprendre les règles et parce que le voyage vers l’Extrême-Amont est aussi un voyage vers la compréhension, de la vie, du monde, de la nature du vent.

C’est enfin un livre qui donne matière à réfléchir, qui dénonce et qui prend position. Alain Damasio a étudié les sciences sociales et l’économie et apprécie la philosophie – en particulier celles de Gilles Deleuze et de Friedrich Nietzsche. Ces théories nourrissent toutes ses œuvres et y transparaissent. Les mondes imaginaires d’Alain Damasio font toujours écho au nôtre, un écho lourd de sens. Nul besoin toutefois d’avoir étudié les sciences sociales ou la philosophie pour apprécier et comprendre ce livre. Vous en ressortirez changé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s