Ludwig, un roi qui nous fait rêver

ludwig

Envie de découvrir un nouveau genre littéraire, un nouveau héros, une nouvelle histoire ? Plongez-vous dans la pièce de théâtre Ludwig, un roi sur la lune, qui dépeint la vie dramatique mais féerique de Ludwig II, dernier roi de Bavière.

La courte pièce s’ouvre sur le petit Ludwig, âgé de cinq ans. Son père, le roi, vient de mourir : c’est à lui de monter sur le trône. Mais l’enfant joue, se dérobe et fuit les hommes qui veulent lui imposer cette responsabilité. De son couronnement à sa disparition tragique dans les eaux du lac du château de Berg, il cherchera toujours à fuir ce costume de roi qui ne lui sied pas. Être d’une sensibilité extrême, il ne se sentira lui-même qu’en donnant vie à son imagination et en construisant des lieux féeriques.

L’auteur, Frédéric Vossier, ne cherche cependant pas à construire un biopic ou une œuvre historiquement correcte. Par de très courtes scènes qui dépeignentoute la vie du monarque, il présente un souverain d’un autre siècle qui a pourtant tout d’un homme moderne. Ludwig est tiraillé entre ses obligations et ses désirs. Il n’abandonnera jamais son âme d’enfant, ni ses rêves de châteaux merveilleux comme dans les opéras de Wagner, son grand ami et modèle. Les relations ambivalentes qu’il entretient avec les autres personnages, qui gravitent autour de lui tels les astres autour du soleil, soulignent la folie de la réalité qu’il a créée pour échapper à ses peurs.

La pièce nous permet de découvrir l’homme derrière le personnage que nous croyons connaître. L’écriture, douce et belle, correspond parfaitement à ce roi hypersensible. Elle permet de rendre encore plus poreuse cette frontière entre rêve et réalité, par des phrases qui peuvent surprendre mais semblent chanter à nos oreilles. Nous ne cherchons plus à comprendre, seulement à nous laisser guider par le rythme et notre imagination. Les monologues de Ludwig sont les plus étranges, mais également les plus frappants pour le lecteur, qui découvre ainsi toute la psychologie du personnage, sa poésie autant que sa folie.

Cette pièce refuse les normes jusque dans sa mise en scène. Ludwig, un roi sur la lune est en effet né d’une commande de Marguerite Louarn pour l’atelier Catalyse, une troupe de comédiens handicapés physiques et mentaux, dans le cadre du Festival d’Avignon 2016. La différence des acteurs est transcendée par les répliques et les caractères des personnages, provoquant une nouvelle réflexion sur l’acceptation du handicap, mental comme physique.

S’il nous semble primordial de voir la pièce pour saisir toute la force de l’écriture, Ludwig, un roi sur la lune nous a quand même profondément touchées.

Extrait de la pièce de théâtre 

Les solitaires Intempestifs

Par Audrey Hocheder, Célia van Haaren et Laure Chataignon

Publicités

Une réflexion sur “Ludwig, un roi qui nous fait rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s