Dans les images de Sandrine Thommen

Allées et venues en Asie

Yôkai !

Aperçu du livre Yôkai ! de Sandrine Thommen et Fleur Daugey, Actes Sud junior, 2017 © Alice Dozier 
ST
© Michael Ingledew

Diplômée en 2010 des Arts Décoratifs de Strasbourg, atelier illustration, Sandrine Thommen crée des images foisonnantes de détails et de couleurs délicates pour des livres jeunesse. Travaillant à la gouache, parfois aux crayons de couleur, l’illustratrice nourrit son dessin de ses voyages et de ses expériences. Elle a notamment vécu en Chine et l’Asie est très souvent mise à l’honneur dans ses images. Dans son dernier livre intitulé Yôkai ! Le monde étrange des monstres japonais, elle peint toutes sortes de créatures issues des légendes nipponnes.

Continuer la lecture de Dans les images de Sandrine Thommen

Publicités

Rencontre : Véronique Olmi et les étudiantes du master autour de Bakhita

Après un long travail de préparation, quelques sueurs froides et bien des répétitions, nous étions au rendez-vous, ce mardi 5 décembre 2017, dans la mythique salle blanche de la librairie Kléber. Cette fois-ci, il ne s’agissait pas de venir s’asseoir parmi la foule anonyme pour assister à une conférence, mais bel et bien d’animer une rencontre avec Véronique Olmi. L’auteure, quelque peu impressionnante à première vue, a accepté de discuter avec nous de son roman primé Bakhita, publié à l’occasion de la rentrée littéraire 2017 aux éditions Albin Michel. C’est avec passion et sincérité qu’elle a répondu aux questions de Lisa, Flora et moi-même.

Continuer la lecture de Rencontre : Véronique Olmi et les étudiantes du master autour de Bakhita

Petit manuel de survie à l’usage des rescapés d’Haïti, ou la Belle merveille de James Noël

Belle Merveille couverture
Couverture du roman Belle Merveille de James Noël

Le 12 janvier 2010, un séisme de magnitude 7 frappe Haïti. Voici l’histoire qui nous est contée par Bernard, survivant du séisme. Toute l’histoire ? Non. En réalité, la Belle merveille de James Noël ne raconte pas seulement comment le tremblement de terre a frappé l’île, mais elle témoigne également d’une explosion de la narration, seules des bribes restent, semblables à de courts poèmes en prose. Belle merveille revient sur les sept années de la vie de Bernard qui ont suivi le séisme, mais le récit n’est pas une simple description de l’action, le texte est morcelé, éparpillé, détruit, tout comme l’est Haïti.

Continuer la lecture de Petit manuel de survie à l’usage des rescapés d’Haïti, ou la Belle merveille de James Noël

De l’ardeur, ou l’absence brûlante de Razan

Notre vie dans les forêts, Marie Darrieussecq : Quel monde pour demain? Quel prix à payer pour l’immortalité ?

Le livre s’ouvre sur une forêt. La narratrice, Marie, rebaptisée Viviane dans sa fuite, nous livre la rétro-narration de sa vie dans un monde oppressant, robotisé et clonesque, puisque les plus riches disposent d’un clone, enfermé dans une clinique où il est condamné au sommeil, un clone qui est là pour qu’on lui prélève des organes en cas de besoin. En effet, ce monde a subi un cataclysme environnemental, qui amène la maladie et le délitement du corps. La narratrice est psychothérapeute, soignant les maux engendrés par cette civilisation empoisonnée et dangereuse, mais elle aussi est malade. Elle est en outre obsédée par la vie endormie de celle qu’elle appelle sa moitié, son clone, qui s’appelle aussi Marie. Elle est partie dans la forêt avec d’autres fugitifs accompagnés de leurs clones, qu’ils ont kidnappés.

Continuer la lecture de Notre vie dans les forêts, Marie Darrieussecq : Quel monde pour demain? Quel prix à payer pour l’immortalité ?